Evénement Humanité et Fraternité : on fait le bilan ! 

Evénement Humanité et Fraternité : on fait le bilan ! 

Samedi 5 février 2022 se tenait la première édition de l’événement Humanité et Fraternité, organisé par l’association Réussir Ensemble au Pavillon Presbourg à Paris. Pour s’interroger sur les enjeux et les solutions en faveur de la réussite et de l’égalité des chances, des invités de renoms se sont succédés toute l’après-midi, faisant de cet événement un succès au-delà de toutes espérances. Le Pavillon Presbourg a reçu près de 210 participants : associations, partenaires, institutionnels, entrepreneurs, et grandes entreprises étaient à nos côtés pour célébrer l’humanité et la solidarité.

Les membres de l’associations Réussir Ensemble et ses partenaires tiennent donc à remercier chaleureusement les experts invités pour la qualité de leurs interventions, la journaliste Anne-Laure Bonnet qui a animé les conférences, la ministre déléguée Elisabeth Moreno qui a offert à l’événement une conclusion mémorable, ainsi que tous les bénévoles qui ont oeuvré à l’organisation de cette belle journée. L’occasion, aussi, de revenir sur les temps forts des conférences.

Vie associative, des missions pour le sens et l’inclusion

La table ronde Vie Associative s’est offert la présence de personnalités notables comme Jean Marc SEMOULIN, Directeur de l’association La Gerbe pour l’insertion ; Rodrigue TCHOUALE, Avocat et Fondateur du Cerclé Hébé promouvant les initiatives des jeunes ; Vidharshini FERELLOC, Directrice de la communication pour Transactis et présidente de l’association Talents et Partage ; et Brandy BOLOKO, Président de l’association Cité des Chances oeuvrant en faveur de l’engagement citoyen des jeunes de banlieues.

Cet échange a été l’occasion d’aborder en profondeur la valeur de l’engagement associatif pour le bien commun et la réussite collective. L’occasion aussi de rappeler le rôle essentiel des associations dans la santé des villes, pour l’inclusion, le vivre-ensemble, la formation, l’emploi local… Ou encore le caractère foncièrement entrepreneurial de mener à bien un projet social, d’avoir un impact, d’agir et d’être présent.

Dans un monde en crise permanente, l’engagement associatif est porteur de sens. Il rassemble entreprises, institutions, citoyens pour tendre vers du résultat réel, tangible, durable. Plus encore, avec le digital, l’impact d’une association dépasse son seul ancrage géographique. Les technologies offrent de nouveaux moyens de communication, tant pour valoriser les actions menées, que pour mobiliser le public et les entreprises.

Entrepreneuriat, la route escarpée des projets de vie

La conférence sur l’entrepreneuriat a reçu les regards experts de Steves HOUNKPONOU, conférencier sur la confiance en soi et influenceur ; Khalid HIMA, responsable de projet RSE chez KPMG ; Dina LARAKI, directrice finance, stratégie et performance à KPMG ; et Louis LALANNE, fondateur de Meet My Mentor.

Pour comprendre la place et les défis d’entreprendre actuellement, il convient d’abord de prendre conscience que la démarche à largement évolué au cours des générations. Désormais, la population émet plusieurs besoins essentiels, comme le temps, la liberté et la quête de sens exacerbée par la crise sanitaire, qui tendent à détourner les actifs du salariat, au profit de l’entrepreneuriat.

En revanche, entreprendre ne s’improvise pas et les porteurs de projet doivent avant tout anticiper en construisant un réseau, en adoptant une posture en phase avec ses valeurs et son projet ; et être prêts à de grands sacrifices sur leur vie de famille, leur confort financier, leurs loisirs… Des contraintes qui n’empêchent pas le succès pour peu que l’on croit en soi, se libère de l’autocensure et se donne les moyens de ses ambitions.

Culture, art et sport : inclusion et dépassement de soi

La conférence sur la culture, l’art et le sport regroupait Reina FLOR OKORI, Athlète Olympique, engagée dans la performance et la santé durable par le sport ; Amaury LEVEAUX, Champion Olympique de natation, détenteur d’un record du monde et CEO de Spantale ; Naomie MASSENGO, Cofondatrice de Parole Paris et Directrice Artistique du magazine Roots; et Mathilde FABRY, Chargée de mission partenariat et recherche de financement chez EG’ART pour un accès égal à l’art.

Le sport, l’art et la culture sont des disciplines extrêmement humaines et fédératrices. En ce sens, elles peuvent s’avérer de véritables ascenseurs sociaux, en témoignent Amaury LEVEAUX dont un entraîneur avait payé la licence de natation pour lui permettre de continuer à nager ; ou encore Reina FLOR OKORI qui reconnaît son professeur d’éducation civique comme son premier mentor. Des histoires qui mettent aussi en exergue tous les inconnus freinés dans leurs ambitions et leur talent, tant dans l’art que dans le sport. Manque de moyens financiers, absence de modèle à suivre pour transmettre la confiance, places restreintes ou manque d’infrastructures…

Pour autant, la culture a le pouvoir de casser les barrières sociales et de s’ouvrir au monde, au-delà des différences. Elle est porteuse de valeurs fortes et essentielles pour développer l’empathie, l’ambition, le goût de l’effort. Des valeurs avant tout personnelles, familiales, mais qui peuvent également être transmises par des professeurs, des artistes, l’Etat, les associations.

Laïcité, les quiproquos de la République de la liberté, égalité, fraternité

Cette conférence sur l’un des sujets les plus clivants de la République Française nous a été donnée par Manuel COLLAS DE LA ROCHE, Fondateur de Better World Fund, Cinéaste et moine bouddhiste ; Rachid BENZINE, Auteur, Conférencier politologue et islamologue ; et Marcel REMON, Directeur du CERAS, Centre de Recherche et d’Action Sociales et jésuite. Un panel de choix pour un regard bienveillant sur la laïcité et la place de la religion dans notre société. 

L’occasion aussi d’aborder les débats sur la laïcité et ses implications réelles en France. Pour cause, la laïcité porte fondamentalement en elle la volonté de permettre aux gens de mieux vivre-ensemble. A l’origine, elle vise l’inclusion sociale et la mixité pour bâtir ensemble une société unie. En revanche, aujourd’hui encore, et à cause des malentendus sur le sens de la laïcité, les populations optent plus souvent pour une logique communautaire afin de pouvoir vivre en paix avec leurs croyances. Aussi, pour redonner ses lettres de noblesse à la laïcité, il faut d’abord comprendre les systèmes, l’Histoire et redonner de la place au récit républicain. 

Une tâche pour le moins délicate à une époque en quête de renouveau, qui ne se reconnaît plus dans le récit actuel. Dans ce cadre, la laïcité est un véritable enjeu et doit trouver sa place dans le nouveau récit en construction. Pour faire nation, c’est la diversité du peuple qui doit se rencontrer pour déconstruire les préjugés. Une vision pleine de confiance qui affirme qu’il n’y a pas lieu de désespérer, ni des hommes, ni de la société. La foi, en soi.

Conclusion par Elisabeth MORENO, ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances

L’inclusion et l’égalité des chances est un sujet central de la réussite de la France. Pour cause, les étrangers ont fait la grandeur de notre pays. Une histoire qui octroie à la France la richesse de sa diversité pour bâtir une identité nationale imprégnée de ce pluralisme. Dans ce contexte, les responsables politiques ont l’impérieuse nécessité de replacer la fraternité au cœur de nos projets et de nos débats. Aussi, plus que de reconnaître l’égale dignité de tous les êtres humains, il est question d’en faire une réalité.

Le sport, la culture et l’art sont de merveilleux vecteurs de cohésion sociale. Ils sont les rares domaines aptes à entraîner une ferveur nationale, au-delà de nos différences. Pour entretenir cet esprit collectif au quotidien, les associations se portent aussi garantes des liens humains et occupent une place de choix dans la construction d’une société plus respectueuse et fraternelle. Il en va de même pour l’entreprise, lieu de réussite collective par excellence. Une société inclusive qui trouve tout son sens dans la défense de sa laïcité, ciment du modèle universaliste français et socle de notre destin commun. 

Comment Réussir Ensemble ? C’est en se mobilisant ensemble que nous parviendrons à faire vivre la République. En recherchant ensemble les solutions. En mobilisant tout l’optimisme nécessaire.

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots.