Le Service Civique, moteur de l’insertion professionnelle

Le Service Civique, moteur de l’insertion professionnelle

Le Service Civique existe depuis 2010, et permet à des jeunes de s’impliquer dans des missions d’intérêt général. Ces missions, de 6 à 12 mois de durée, offrent une expérience unique à ceux qui prennent part. Un véritable tremplin pour tous les jeunes qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle utile pour la suite de leur carrière. Ces missions concernent de nombreux domaines d’activité et des publics variés. Le Service Civique est aussi l’occasion de favoriser l’égalité des chances, une mission qui nous est chère.

Les avantages de se lancer dans un service civique

Décider de se tourner vers le Service Civique est un geste fort. Depuis 12 ans, il est un dispositif fort pour lutter contre le décrochage scolaire chez les jeunes. Il met en valeur la politique d’emploi des jeunes et permet d’apprendre, d’être autonomes. Un véritable tremplin vers un emploi stable par la suite. 

Aussi, pour 49% des jeunes ayant eu recours à un Service Civique, l’expérience a été bénéfique, et leur a permis de redéfinir précisément leur parcours. Cela est notamment utile pour les jeunes qui ne savent pas vers quelles formations se tourner, vers quelle carrière s’orienter. En complément des accompagnements de mentorat ou de Rôle Modèle, comme ceux proposés par Réussir Ensemble, le Service Civique agit comme un déclencheur. 

Quel est le profil des jeunes qui désirent se lancer dans un Service Civique ? 23% sont des volontaires en cours d’études supérieures; 27% sont des sortants d’études secondaires; 14% sont des sortants d’études supérieures. D’autres profils sont également concernés comme les personnes n’étant plus dans les parcours d’études. 26% sont par exemple des personnes ayant déjà une expérience professionnelle; 10% sont des chômeurs de longue durée sans expérience professionnelle.

L’intérêt général en faveur de l’inclusion

Le Service Civique est un tremplin pour le décollage de certaines carrières professionnelles. Les missions d’intérêt général s’adaptent à tous les profils, diplômés ou non, sans aucune distinction. D’autant plus que le Service Civique s’adapte aussi aux personnes en situation de handicap. L’égalité des chances s’applique pour tous, et correspond aux enjeux et aux missions que porte Réussir Ensemble. 

Face à cette situation, les jeunes qui souhaitent se lancer dans un Service Civique gagnent une belle opportunité d’apprendre de nouvelles compétences. S’impliquer aux côtés des structures avec les salariés qui y travaillent permet de se rendre compte du monde du travail, et de donner une belle expérience. Un tremplin professionnel, un tremplin de vie face à l’égalité des chances pour les volontaires. 

Six mois après la fin d’un service civique, 35% des jeunes volontaires occupent un emploi salarié. 33% décident après leur service civique de retourner suivre une formation ou d’autres études avant de travailler; 22% se trouvent encore en recherche d’emploi, quand 8% ne font aucune démarche complémentaire. Enfin, 2%, séduits par l’expérience, reprennent une activité de volontariat dans un Service Civique.

Ce dispositif soutient l’accompagnement des jeunes contre le décrochage scolaire. Leur donner envie de s’impliquer pour des causes importantes, leur redonne le goût du travail ou des études. Un tremplin positif pour l’égalité des chances, l’inclusion sociale et l’insertion professionnelle.